Les différentes ondes auxquelles nous sommes soumis

Alors qu’on ne sait toujours pas si les  ondes  des  téléphones mobiles sont  dangereuses, on peut prendre un petit moment pour voir quelles sont les ondes artificielles auxquelles nous sommes soumis.

Évidemment, il ne faut prendre en compte ici que les ondes électromagnétiques. La lumière (visible) fait partie de ces ondes, mais elle est justement visible parce qu’elle ne nous traverse pas d’un seul trait.
Il conviendra donc de réduire la liste à ce qui est soit largement plus énergétique que le visible (rayon gamma, rayons X) soit beaucoup moins énergétique : les ondes dites « radio ».

les ondes électromagnétiques
Les différents domaines spectraux des ondes électromagnétiques (source)

Ondes pour la radio, la télé et la téléphonie

Ces ondes sont pour la transmission grande distance. Elles doivent donc être émises avec une forte puissance depuis la source.

Ondes pour la radio

  • Radio AM (0,15 à 26 MHz) : utilisée et existant depuis longtemps mais toujours en service. Ces ondes vont parfois très loin (plusieurs milliers de kilomètres) car rebondissent sur l’ionosphère.
  • Radio FM (87,5 – 108 MHz) : plus récent que la AM, et éliminant les défauts de cette dernière.

Ondes pour la télé

  • Télévision hertzienne (50 – 215 MHz) : elle n’est plus d’actualité en France, où les signaux dits « hertziens » ne sont plus émis.
  • Télévision numérique terrestre (même bandes que la TV hertzienne) : la différence entre les deux est juste l’encodage de l’information sur les ondes.
  • Télévision par satellite (4 – 8 GHz et 12 – 18 GHz) : utilisé par les satellites pour envoyer le signal TV jusqu’aux paraboles.

Ondes pour le téléphone

  • GSM/2G/3G (0,85 – 1,9 GHz) : utilisée par les téléphones, y compris pour les connexions de données. Cette bande est divisée entre les opérateurs.
  • 4G (0,8 MHz et 2,6 GHz) : elle élargie un peu la bande GSM. La 4G est utilisé pour des connexions de données encore plus rapides que ce que permet la 3G et donc le GSM.

Wi-Fi, Bluetooth, téléphone sans fil

Ces ondes assurent des transmissions de données sur des distances courtes : quelques dizaines de mètres.

  • Wi-Fi (2,4 GHz, 5 GHz, 6 GHz pour le Wi-Fi ac) : utilisée pour la communication entre ordinateurs, appareils mobiles.
  • WiMAX (2 à 66 GHz) : ces bandes sont utilisées pour la connexion Wi-Fi à plus grand distance, de quelques centaines de mètres à plusieurs dizaines de kilomètre.
  • Bluetooth (2,4 GHz) : utilisée comme pour le Wi-Fi, sauf que la connexion n’est en pratique pas permanente : on l’active le temps d’un transfert ou le temps d’une utilisation (casque audio…).
  • Les téléphones fixes sans fil (1,9 GHz) : ce sont des téléphones fixes dont le combiné communique par onde radio avec la station.

NFC et RFID, Infrarouge

Ces ondes sont utilisées pour des transferts de données ou des actions de courtes durées et pour des quantités de données assez faibles (le transfert n’est pas assez rapide).

  • Communication en champ proche (NFC) et RFID (13,56 MHz) : utilisé pour les cartes à puces et par certains téléphones pour communiquer avec un lecteur. Ce principe utilise l’induction électrique dans la puce NFC pour être alimentée.
  • Infrarouge (320 THz) : cela reste une communication sans fils par ondes électromagnétiques. Elle est utilisée pour les télécommandes de TV ou pour échanger des données (la Game Boy Color avait ça, certains téléphones et quelques ordinateurs aussi).

Le GPS

  • GPS (1,575 GHz et 1,227 GHz) : ces signaux sont émis par une constellation d’une trentaine de satellites basse orbite et captés par les appareils. C’est une communication à sens unique. Il y a aussi désormais les systèmes concurrents du GPS : Galileo, Glonass et Beidu respectivement européen, russe et chinois.

Communications diverses

  • Radar (marin, militaire, météo) : il y a beaucoup de bandes de fréquences pour les radars, allant de 3 MHz à 300 GHz.
  • CB (citizen band) : utilisée par les particuliers pour communiquer sur plusieurs kilomètres, utilisant la bande des 27 MHz.
  • Talkie-walkie : ils utilisent une bande de fréquences sur 433 MHz.
  • TETRA : ce sont les talkie-walkie utilisé par le secteur privé ou professionnel. Ils utilisent la bande de 380 MHz – 400 MHz. La Police Nationale utilise ainsi le réseau ACROPOL sur ces ondes là.
  • toute les communications diverses, sur ondes courtes ou longues : communication aérienne, marine, spatiale ou médicale, communications satellitaire, détecteur ARVA, communication pour amplificateur auditif…

Autres sources de rayonnements artificiel

  • Tous les appareils électriques émettent des ondes électromagnétiques. Un fil électrique traversé par un courant de 50 Hz émet une onde de 50 Hz également. Les lignes hautes tensions et surtout les lignes très haute tension émettent un fort champ électromagnétique qui peut être détecté à plusieurs centaines de mètres.
  • Les écran cathodiques émettent également un fort rayonnement (du fait des circuits internes à haut voltage utilisé)
  • Les appareils à photographies à rayon-X : ces rayons sont beaucoup plus forts et énergétiques mais l’exposition n’est jamais prolongée (d’où leur caractère inoffensif).

Vous voyez que la liste est loin d’être courte (et encore il doit encore manquer des choses) : toutes ces ondes sont là, autour, sur et dans nous.
La plupart sont totalement inoffensives : les ondes radio de grande longueur d’onde sont peu énergétiques, beaucoup trop peu pour interagir avec la plupart des matériaux ; seuls les métaux sont affectés : c’est pour ça que les antennes radio sont systématiquement en métal.

Les ondes de fréquence de l’ordre du gigahertz (Wi-fi, GSM…) sont les mêmes que le micro-onde. À haute dose et à très forte puissance, ils font vibrer certaines molécules. Dans un four à micro-ondes cependant, on parle de doses suffisantes pour faire fond du plastique ou étinceler du métal : c’est à des ordres de magnitude au dessus de la puissance d’un téléphone.

De toutes ces ondes, aucune n’est ionisante. Rester 1 minute sous un soleil d’été sans écran UV est donc plus dangereux que rester 24 heures à côté d’un téléphone.

Sylvain (14ZGC89 du 45)

A propos de Sylvain (14ZGC89 du 45)

Sylvain de Sceaux du Gatinais . (45). JN18HC. Pompier et cibiste des années 80. De retour sur la QRG en région sud Paris. Station fixe TX RX Kenwood TS 570 DG, récepteur Kenwood R5000, TX RX 2M Kenwood 7730, etc... Antennes, Sirio Master Gain, antenne ITA Intercontinental, une directive Lemm 3 éléments et une antenne Topfkreis (VHF).

2 commentaires à propos de “Les différentes ondes auxquelles nous sommes soumis”

  1. 73, sur que nous sommes bombardés d’ondes. Je compare le qra à un micro onde géant, entre wifi, répéteur, gsm, cb, routeur, box, ect.. Pour le moment pas de cpl. Au fait je ne parle pas des lampes à leds, néons ou autre qui rayonnent un max également.
    Bon bref, nous vivons tous dans un immense four géant, avec ondes courtes, longues ou micro. Mais que ferions nous sans cela? Pourrions nous correspondre?
    Finalement, comme dis dans l’article, le soleil, est bien plus pourvoyeur d’ondes que tous nos systèmes actuels.
    A + Daniel

  2. 73, oui les ondes peuvent être dangereuses en fonction de leur énergie, de leur fréquence, etc. Il est certain que rester devant un radar militaire en fonctionnement ça va nous transformer en saucisse grillée assez rapidement…Donc il me parait possible que les tx avec de la puissance, surtout les Talkie-walkie, qui sont proche du cerveau, et qui émettent des ondes de grande énergie avec de la puissance sont potentiellement dangereux pour les êtres vivants, notamment en cas d’utilisation prolongée. Mais je ne suis pas neurobiologiste non plus..

    Ceci dit, rien que le fait de naître est déjà dangereux car d’après ce que je sais ça se finit toujours mal 🙂
    A+

Laisser un commentaire