Rechercher par titre

Vous êtes ici :

Utilisation de l’autorisation d’émettre dans les pays de la CEPT

Les radioamateurs originaires des pays appliquant la recommandation T/R 61-01 ou des pays ayant signé un accord d’État à État avec la France peuvent trafiquer en France pour un séjour de moins de 3 mois sans formalité. L’indicatif utilisé sera formé du préfixe français selon la localisation géographique (F, FY, TK, etc.) suivi d’une barre de fraction, de l’indicatif personnel du pays d’origine et du suffixe /P ou /M (art 7-2 de l’arrêté du 21/09/00 modifié).

Exemple

F/I9AAA/P est une station italienne émettant depuis un hôtel à Paris.

De même, pour les radioamateurs français titulaires d’une autorisation d’émettre de classe 1 ou 2 se déplaçant pour un séjour de moins de 3 mois dans un pays appliquant la recommandation CEPT T/R 61-01, l’indicatif utilisé sera formé du préfixe du pays visité suivi d’une barre de fraction, de son indicatif d’appel français et du suffixe /P ou /M selon le cas (§ 2.3 de l’annexe I à la T/R 61-01).

Exemples

  • Un radioamateur français émettant en CW depuis son véhicule en Belgique s’identifiera par : ON/F6ABC/M
  • Le même radioamateur s’identifiera en téléphonie avec le code d’épellation international : « Oscar November Barre de fraction (ou « stroke » en anglais) Foxtrot Six Alfa Bravo Charlie Mobile ».

 

Liste des pays membres de la CEPT

(et de leurs dépendances) avec les préfixes à utiliser entre parenthèses. Les 27 pays membres de l’Union Européenne sont édités en violet :

Albanie (ZA) Allemagne (DL) Andorre (C3)

Autriche (OE) Belgique (ON) Bosnie Herzégovine (E7)

Bulgarie (LZ) Chypre (5B) Croatie (9A)

Danemark (OZ, Îles Féroé – OY, Groenland – OX) Espagne (EA)

Estonie (ES) Finlande (OH)

France et Outre-Mer (voir liste) Grèce (SV) Hongrie (HA, HG)

Irlande (EI) Islande (TF) Italie (I)

Lettonie (YL) Liechtenstein (HB0) Lituanie (LY)

Luxembourg (LX) Macédoine (Z3) Malte (9H)

Moldavie (ER) Monaco (3A) Monténégro (4O)

Norvège (LA) (Spitzberg – JW) Pays Bas (PA) Pologne (SP)

Portugal (CT7, Açores – CT8, Madère – CT9) Roumanie (YO)

Royaume-Uni (*) : Angleterre-M, Île de Man – MD, Irlande du Nord – MI, Jersey – MJ, Écosse – MM, Guernesey – MU, Pays de Galles – MW

Fédération de Russie (RA) Saint Marin (T7)

Serbie (YU) Slovaquie (OM) Slovénie (S5)

Suède (SM) Suisse (HB9) République Tchèque (OK)

Turquie (TA) Ukraine (UT) Cité du Vatican (HV)

(*) le Royaume-Uni a quitté l’UE le 31 janvier 2020.

 

La CEPT comprend 48 pays membres.

Or, les 3 pays suivants n’appliquent pas la T/R 61-01 ou n’ont pas donné d’information à l’ECO qui tient à jour cette liste pour le compte de la CEPT :

  • Azerbaïdjan (4K)
  • Biélorussie (EW)
  • Géorgie (4L)

Le Kosovo, ancienne province de Serbie qui a proclamé unilatéralement son indépendance en 2008, ne fait pas encore partie de la CEPT mais l’UIT devrait lui affecter le préfixe Z6.

 

Liste des 8 pays non membres de la CEPT mais appliquant la recommandation T/R 61-01

  • Australie (VK)
  • Afrique du Sud (ZS)
  • Antilles néerlandaises (Curaçao – PJ2, Bonnaire – PJ4, St Eustatius – PJ5, Saba – PJ6, St Maarten – PJ7)
  • Canada (VE, Terre Neuve et Labrador – VO, Yukon et Île du Prince Édouard – VY)
  • États-Unis (selon la localisation, les suffixes W, KH ou KP sont suivis d’un chiffre)
  • Israël (4X)
  • Pérou (OA)
  • Nouvelle-Zélande (ZL)
  • Hong Kong (VR2) applique uniquement la T/R 61-02 pour la reconnaissance du niveau de l’opérateur

 

Liste des 5 pays ayant conclu un accord d’État à État avec la France

  • Brésil (PY)
  • Côte d’Ivoire (TU)
  • Japon (JA)
  • Kenya (5Y)
  • Thaïlande (HS)

 

Les listes ci-dessus donnent les préfixes à utiliser dans le cadre de la Recommandation CEPT T/R 61-01 (libre circulation) ou des accords bilatéraux mais l’ANFR privilégie une approche différente dans les questions posées : elles portent sur les préfixes attribués aux radioamateurs des pays européens.Ainsi :

  • Le Royaume Uni a attribué des indicatifs avec la lettre G en préfixe (et Gx pour les sous-localisations, par exemple GM pour l’Écosse)
  • La Fédération de Russie emploie aussi le préfixe UA

 

Le préfixe de l’ONU (et de l’UIT qui a son siège à Genève) est 4U.

 

Ces trois listes ont été mises à jour en juillet 2019 à partir de documents disponibles sur Internet. Pour tout trafic à l’étranger, il faudra se renseigner sur la réglementation propre à chaque pays visité (conditions d’exploitation, limites de bande, puissances et classes d’émission autorisées).

Dans certains pays, il faut ajouter au préfixe un chiffre correspondant à la localisation géographique. De plus en plus rarement, des pays continuent d’exiger la connaissance du morse pour accéder aux bandes inférieures à 30 MHz sur leur territoire.

Pour les séjours de plus de 3 mois en France, les radioamateurs étrangers titulaires d’un certificat d’opérateur conforme à la recommandation CEPT T/R 61-02 (HAREC) ou originaires d’un pays ayant signé un accord avec la France doivent demander un indicatif d’appel temporaire (article 7-2 de l’arrêté du 21/09/00 modifié, depuis 2019, il n’y a plus de taxe annuelle). Selon le pays d’origine, le suffixe de l’indicatif d’appel sera de la série VAA à VZZ ou WAA à WZZ (annexe 4 de l’arrêté du 21/09/00 modifié).

Malheureusement, tous les pays ne proposent pas cette opportunité pour les séjours de longue durée. Dans de nombreux pays de la CEPT, les radioamateurs étrangers auront à repasser les examens locaux pour obtenir un indicatif du pays visité.

La « licence CEPT de radioamateur Novice » (recommandation ECC (05)06 et rapport ERC 32), n’est applicable ni pour les Novices étrangers visitant la France, ni pour les opérateurs français de l’ex-classe 3.

 

 

Laisser un commentaire