Abréviations en code Q

Vous êtes ici :
Merci de vous connecter avant.

Table d’épellation international :
(annexe I de l’arrêté du 21/09/00)

 

A RETENIR PAR CŒUR

Vidéo du cours (A rechercher dans la liste)

 

La table d’épellation des lettres étant internationale, ce sont l’orthographe et la prononciation anglaise des mots qui sont utilisées. Toutefois, le texte français donne, pour la lettre Z, l’orthographe française (Zoulou) alors que les textes internationaux et européens utilisent l’orthographe anglaise (Zulu).

 

A ALFA

D DELTA

G GOLF

J JULIETT

M MIKE

P PAPA

S SIERRA

V VICTOR

Y YANKEE

B BRAVO

E ECHO

H HOTEL

K KILO

N NOVEMBER

Q QUEBEC

T TANGO

W WHISKEY

Z ZOULOU (zulu)

C CHARLIE

F FOX-TROT

I INDIA

L LIMA

O OSCAR

R ROMEO

U UNIFORM

X X-RAY

Exemple

Comment épelle-t-on « F5PTC » ?

Réponse

Foxtrot 5 Papa Tango Charlie

Cette table d’épellation (Appendice A14 du RR) a été adoptée par l’UIT en 1956. Auparavant, les analogies d’épellation des lettres avaient été définies en 1932 lors de la conférence de Madrid. Ces analogies correspondaient à des noms de villes ou de pays : America pour A, Baltimore pour B, Canada pour C, etc. Seul le Q de Quebec a été repris dans la nouvelle table d’épellation.

Il existe aussi une table d’épellation des chiffres qui n’a pas à être connue pour l’examen et qui est peu utilisée par les radioamateurs.

Abréviations en code Q (annexe I de l’arrêté du 21/09/00)

Les 22 abréviations en code Q à connaître sont issues de la recommandation T/R 61-02 (programme HAREC).

Une abréviation du code Q est formulée comme une question si elle est suivie d’un point d’interrogation. Sinon, il s’agit d’une réponse (ou d’un avis) qui peut être suivie d’une information complémentaire.

ABRÉVIATION

QUESTION

RÉPONSE OU AVIS

QRA

Quel est le nom de votre station ?

Le nom de ma station est …

QRG

Voulez-vous m’indiquer ma fréquence exacte (ou la fréquence exacte de …)

Votre fréquence exacte (ou la fréquence exacte

de …) est de … kHz (ou MHz)

QRH

Ma fréquence varie-t-elle ?

Votre fréquence varie.

QRK

Quelle est l’intelligibilité de mes signaux (ou des signaux de …) ?

L’intelligibilité de vos signaux (ou des signaux de …) est : 1 : mauvaise ; 2 : médiocre ; 3 : assez bonne ; 4 : bonne ; 5 : excellente

QRL

Êtes-vous occupé ?

Je suis occupé (avec…). Prière de ne pas brouiller

QRM

Êtes-vous brouillé ?

Je suis brouillé :
1 : Je ne suis nullement brouillé ; 2 : faiblement ;
3 : modérément ; 4 : fortement ; 5 : très fortement

QRN

Êtes-vous troublé par des parasites ?

Je suis troublé par des parasites :
1 : Je ne suis nullement troublé par des parasites ;
2 : faiblement ; 3 : modérément ; 4 : fortement ;
5 : très fortement

QRO

Dois-je augmenter la puissance d’émission ?

Augmentez la puissance d’émission.

QRP

Dois-je diminuer la puissance d’émission ?

Diminuez la puissance d’émission.

QRT

Dois-je cesser la transmission ?

Cessez la transmission.

QRU

Avez-vous quelque chose pour moi ?

Je n’ai rien [pas de messages] pour vous.

QRV

Êtes-vous prêt ?

Je suis prêt

QRX

À quel moment me rappellerez-vous ?

Je vous rappellerai à … h (sur … kHz [ou MHz]).

QRZ

Par qui suis-je appelé ?

Vous êtes appelé par … sur … kHz (ou MHz).

QSA

Quelle est la force de mes signaux (ou des signaux de …) ?

La force de vos signaux (ou des signaux de …) est :
1 : à peine perceptible ; 2 : faible ; 3 : assez bonne ;
4 : bonne ; 5 : très bonne

QSB

La force de mes signaux varie-t-elle ?

La force de vos signaux varie.

QSL

Pouvez-vous me donner accusé de réception ?

Je vous donne accusé de réception

QSO

Pouvez-vous communiquer avec … directement (ou par relais) ?

Je puis communiquer avec … directement (ou par l’intermédiaire de …).

QSP

Voulez-vous retransmettre à … gratuitement ?

Je peux retransmettre à … gratuitement.

QSY

Dois-je passer à la transmission sur une autre fréquence ?

Passez à la transmission sur une autre fréquence (ou sur … kHz [ou MHz]).

QTH

Quelle est votre position en latitude et en longitude (ou d’après tout autre indication) ?

Ma position est … latitude … longitude (ou d’après tout autre indication).

QTR

Quelle est l’heure exacte ?

L’heure exacte est …

 

 

Exemples

Que signifie « QRO ? »

Réponse

Dois-je augmenter ma puissance d’émission ?

Que signifie « QRG 14050 » ?

Réponse

Votre fréquence exacte est 14050 (kHz)

Quel est le code pour « Avez-vous quelque chose pour moi ? »

Réponse

QRU

Quel est le code pour « La force de vos signaux est très bonne »

Réponse

QSA 5

Les abréviations à connaître sont celles utilisées pour les communications officielles. Elles peuvent avoir une autre signification dans le trafic radioamateur. Ainsi, QRA, QSO, QSP et QTH ont une définition plus restrictive et le sens de QRK et QSA est interverti dans le trafic radioamateur.

Le code RST

Le code RST définit la qualité d’un signal reçu en code Morse sur trois critères : « Readibility, Strength, Tone » ou, en français, « Lisibilité, Force, Tonalité ». La valeur du T est omise si l’émission n’est pas en code Morse. La variable R prend des valeurs de 1 à 5 et la variable S est, de nos jours, la valeur lue par le S-mètre (de 1 à 9). La première codification du RST, appelé à l’époque RWT, a été établie lors de la conférence de Madrid de 1932. Le code QSA donne la variable R et QRK donne le W. Mais, en 1938, la conférence du Caire modifie les notations du RWT (qui devient le RST) et intervertit la signification des abréviations QRK et QSA, toutes deux notées dorénavant de 1 à 5. C’est ce dernier code qui est effectif dans les services officiels mais pas chez les radioamateurs qui ont conservé le code d’origine. Bien entendu, c’est la codification UIT de 1938 (pas celle en usage chez les radioamateurs) qu’il faut connaître pour l’examen…

Les abréviations QTH et QRA s’adressent au service radiomaritime, respectivement position et nom du navire (l’indicatif du navire sera codé QRZ). Quant à QSO et QSP, tout leur sens est donné dans un contexte professionnel où transmettre des messages n’est pas un loisir (contact entre deux personnes partageant la même passion) mais un travail rémunéré (transmettre un message entre deux clients au moindre coût).

Abréviations en code Morse : le programme de l’examen de Morse (partie 3 de l’annexe 1 de l’arrêté du 21/09/00) a été supprimé par l’arrêté du 23/04/12. Pour autant, la recommandation T/R 61-02 cite ces 15 abréviations à connaître et des questions sur les 3 abréviations soulignées ci-dessous sont posées à l’examen.

 

A RETENIR PAR CŒUR

AR (collé) : Fin de transmission BK : (Break) signal utilisé pour interrompre une transmission en cours

CQ : Appel généralisé à toutes les stations CW : (Continuous Waves) onde entretenue – Télégraphie

DE : utilisé pour séparer l’indicatif d’appel des stations appelées et appelantes K : Invitation à émettre

MSG : Message PSE : (Please) s’il vous plaît R : Reçu

RST : Lisibilité, force du signal, tonalité (Report) RX : Récepteur SIG : Signal

TX : Emetteur UR : (Your) votre VA (collé) : Fin de vacation

D’autres abréviations sont définies par l’UIT :

La recommandation M.1172 donne la signification de 77 codes Q (de QRA à QTZ excepté QST) et de 64 autres signes et abréviations. Une partie de ces signes et abréviations et d’autres séries de codes Q (37 codes au format QOx ou QUx) concernent exclusivement le service radio maritime. Enfin, il existe aussi le code Z utilisé par les militaires.

En 1859, la Western Union établit la norme du « code 92 » : une liste de nombres de 1 à 92 représentait des phrases complètes utilisées par les opérateurs télégraphistes à l’instar du futur code Q. Dans ce code, le nombre 73 signifie « Veuillez accepter mes hommages respectueux » qui se transformera dans le monde radioamateur par « Amitiés » ; le nombre 88 signifie « Affectueusement ».

Proposé par Marconi en 1904 et généralisé dès 1908 dans le trafic radio maritime, le code CQ demandait l’attention de tous les navires (CQ pour « Sécurité », mot français utilisé dans les procédures internationales de sécurité et de détresse).

Laisser un commentaire