You dont have javascript enabled! Please enable it!

Les classes d’amplification

Les classes d’amplification

Page précédente

A RETENIR PAR CŒUR

Les classes d’amplifications (ou de polarisation)

Les trois classes de base (A, B et C) diffèrent selon la valeur de la tension de repos en l’absence de signalà l’entrée du circuit (notée V sur les représentations du signal d’entrée ci-dessous) par rapport à la plage de fonctionnement de l’amplificateur.

  • La classe A, est le montage le plus courant : le signal à amplifier est centré par rapport à la plage de d’amplification. La tension de repos est centrée sur cette plage et le signal à amplifier ne la dépasse jamais.
  • La classe B, utilise deux transistors qui amplifient chacun une alternance du signal. La tension de repos est fixée à la limite de la plage d’amplification de chacun des transistors. Ce montage, encombrant à cause des transformateurs, est difficile à régler et nécessite des transistors appairés aux caractéristiques identiques. Le montage avec deux transistors complémentaires (PNP et NPN) appairés évite l’emploi de transformateurs.
  • La classe C, grâce à la résistance de polarisation Rp branchée au – ou à la masse, seule une partie du signal est amplifiée, le reste est restitué par le circuit oscillant de sortie accordé sur la fréquence d’entrée. Cette classe d’amplification est à prohiber dans le cas d’un signal modulé en amplitude (AM, BLU).

La classe D, utilisée en HF de forte puissance (quelques kilowatts et plus) et en audio, a un grand rendement mais repose sur la génération d’impulsions à largeur variable qu’il faut filtrer.

Les autres classes

Elles utilisent les principes d’une des 4 classes de base (A, B, C ou D) :

  • La classe AB, utilisée dans les étages de puissance, s’apparente à la classe A mais le signal d’entrée n’est plus centré sur la plage d’amplification. Lorsque la classe AB est utilisée en émission, l’amplificateur est suivi d’un filtre passe-bas pour bloquer les harmoniques produits par les non-linéarités dues aux écrêtements du signal amplifié.
  • La classe AB1 se distingue de la classe AB2 par le fait que l’étage amplificateur à haute impédance n’absorbe pas de courant de l’étage qui le précède. La tension de repos de la classe AB2 a un niveau plus bas qu’en classe AB1 avec un niveau d’harmoniques plus élevé.

Eric du 13

Informaticien et gérant SSII, bientôt à la retraite (anticipée 2021). Passionné de physique appliquée et de cosmologie (en amateur). Je suis amateur radio depuis bien longtemps sans jamais avoir eu le temps de passer mon certificat d'opérateur. J'aurais bientôt l'opportunité de le faire à mon rythme et j'en suis ravi. À bientôt 🙂

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

error: