Les baluns – généralités

Merci de vous connecter avant.

Les baluns – généralités

Définitions

Le terme balun vient de l’association de deux mots anglais « balanced » et « unbalanced » dont les premières syllabes BAL et UN ont été associées pour désigner un circuit réalisant l’adaptation entre deux lignes : l’une symétrique ou équilibrée (balanced) et l’autre asymétrique (unbalanced).

  • Une ligne symétrique peut être une ligne bifilaire comportant 2 fils non reliés à la terre
  • Une ligne asymétrique, comme un câble coaxial, a un de ses deux conducteurs qui est relié à la terre
  • On rencontre parfois le terme Unun pour désigner un circuit servant d’interface à deux lignes asymétriques et jouant le rôle de transformateur d’impédance, par exemple.
  • Une self d’arrêt de mode commun a pour rôle de bloquer les courants de gaine.

Rôle du balun

Le balun est un dispositif qui permet de relier un circuit symétrique à un circuit asymétrique. Pour les radioamateurs, la fonction première d’un balun est de symétriser un câble coaxial pour permettre son branchement sur une antenne symétrique (dipôle…). A cette occasion il bloque aussi courants de gaine. S’il a un rapport de transformation de 4:1 il permettra en outre une adaptation d’impédance de 200 à 50 ohms ou de 300 à 75 ohms. C’est le seul cas où il améliorera le ROS : un bout de fil relié à un câble coaxial par l’intermédiaire d’un balun reste un bout de fil, ce ne sera jamais une antenne sérieuse et surtout pas multibande. Dans ce cas, il vaut mieux alors utiliser une boîte d’accord qui, si elle n’améliorera pas les performances du bout de fil, permettra au moins d’en tirer le maximum avec le plus grand confort pour l’émetteur. Un balun n’élargit pas non plus la bande d’une antenne, fût-il lui-même à large bande. Placé au milieu d’un dipôle, le balun ne doit pas servir d’isolateur et travailler à la traction

Propriétés d’un balun

Un des qualités essentielles pour un balun utilisé sur les bandes décamétriques est la largeur de bande, ce qui conduit à préférer les baluns sur tore ferrite, faciles à réaliser et bon marché. Pour une utilisation monobande, en particulier sur VHF, la solution du balun réalisé avec une boucle de câble coaxial peut être plus pratique, surtout si la puissance d’émission dépasse 100 watts. Le balun est la plupart du temps placé au niveau de l’antenne. Il doit être protégé des intempéries, en particulier de l’humidité et des entrées d’eau. S’il risque de chauffer à cause des pertes, la dissipation des calories doit être facilitée par une bonne ventilation.

Différents types de baluns

On peut classer les baluns selon différents critères :

  • Monobande (boucle en câble coaxial) ou à large bande (transformateur)
  • Balun de tension
  • Balun de courant, efficace contre les courants de mode commun
  • Balun sur tore en câble coaxial ou ligne bifilaire torsadée
  • Balun à large bande sur tore en ferrite ou sur noyau droit constitué de bâtons de ferrite
  • Balun à air ou sur noyau magnétique
  • Balun de rapport 1:1 ou transformateur d’impédance

Exemples d’utilisation

Bien que les solutions soient nombreuses on peut s’orienter par exemple vers :

  • Un balun de courant sur tore ferrite pour une antenne multibande sur décamétrique
  • Un balun en câble coaxial sans noyau sur les bandes hautes en décamétrique