Le doublet raccourci

Principe

Sur les bandes basses le doublet demi-onde présente une envergure souvent incompatible avec l’espace disponible pour le déployer. Il est possible de raccourcir sa longueur physique artificiellement tout en conservant la longueur électrique nécessaire pour qu’il résonne sur la fréquence choisie, en incorporant des self-inductances dans chacun de ses brins rayonnants. Ainsi un doublet 80m peut être utilisé sur 160m.

La position des selfs par rapport au centre et la longueur totale de l’antenne déterminent le gain de celle-ci, inférieur à celui d’un doublet entier. La bande passante d’un doublet raccourci est habituellement plus étroite que celui d’un doublet entier. L’alimentation s’effectue à l’aide d’un câble coaxial 50 ohms. Un balun au point d’alimentation permet de symétriser l’antenne. L’utilisation de selfs pour réduire la longueur physique d’un élément rayonnant permet de réaliser des antennes Yagi (beams décamétriques) compactes et des antennes intérieures.

Quoique seule, la self peut former un circuit oscillant parallèle avec les capacités parasites et jouer le rôle d’une trappe. Ce phénomène peut être gênant ou utile suivant le cas.

Réalisation

Les dimensions physiques de l’antenne et la valeur des selfs ne peuvent être calculées facilement. Voir les descriptions publiées dans les articles et ouvrages consacrés aux antennes. Les selfs doivent être protégées des intempéries et résister mécaniquement aux efforts de traction.

 

Réglages

Mesurer la courbe de ROS et ajuster chacune des selfs

Laisser un commentaire

error: