La corporation radioamateur française fait le deuil des licenciés

Une évolution de la population en berne

Article basé sur des données officielles, pour nous permettre à tous d’y voir un peu plus clair.

Après avoir connu son apogée avec près de 20 000 opérateurs licenciés à la fin des années 90, la population radioamateur ne fait que baisser depuis.
En 2006, le nombre de radioamateurs en France est de 15 706 opérateurs (-2,7 % par rapport à 2005) selon l’ANFR. En Belgique, on ne dénombre pas moins de 6 000 radioamateurs (donc une proportion de radioamateurs dans la population plus importante que chez nous).

2015
13752 opérateurs en France soit une baisse de -23,58% ces 10 dernières années. Le renouvellement de la population radioamateur n’est plus assuré depuis de nombreuses années, comme le soulignait déjà l’ANFR dans son rapport d’activité en 2007. Le nombre de nouveaux licenciés n’arrive plus à combler la baisse des licenciés annuels.

2017
13285 opérateurs en France, la dégringolade continue. Nous continuons de perdre en moyenne 200 radioamateurs par an. 2017 il n’y a eu que 137 licences délivrées.

 Prenons tout d’abord l’évolution du nombre de radioamateurs actifs en France. Les chiffres sont fournis par l’ANFR (agence nationale des fréquences) créée en 1997.

stats anfr 1997 2017

Évolution du nombre de radioamateurs en France

En 2017, le nombre de radioamateurs licenciés est de 13285, soit -1,5% par rapport à 2016, cela représente 197 licences radioamateurs de moins sur 1 an.
Chaque année nous perdons environ 200 licenciés. La licence classe 3 (F0), supprimée depuis 2012, faisait gagner environ 150 nouveaux licenciés par an à l’époque où elle existait. Elle permettait donc à elle seule, de pratiquement stabiliser le nombre de radioamateurs. A tout ceux qui disent que cette licence « F0 » n’a rien empêché, les chiffres sont là pour montrer qu’ils se trompent. Dès qu’elle a été supprimée la perte inexorable de 200 licenciés annuelle a recommencé.
Aujourd’hui 250 nouveaux licenciés par an suffiraient à stopper la baisse du nombre de radioamateurs en France, alors qu’il y a eu 137 candidats reçus à l’examen en 2017.
Les plus grosses pertes se sont fait sentir entre 1999 et 2002 avec une perte de 500 à 800 indicatifs chaque année.

Si nous comparons avec les États-Unis, le nombre de licences de 2000 à 2014 est en progression chaque année depuis 2007, avec 726275 licences en 2014 soit 0,22% de la population américaine, quand ce chiffre n’est que de 0,02% en France, il y a, en proportion, aux États-Unis 11 fois plus de radioamateurs dans la population ! Est-il besoin de rappeler qu’il y a chez eux un accès à la licence à plusieurs niveaux par exemple ?

stats licence us

Évolution du nombre de radioamateurs aux États Unis

Ici les données sont fournies par l’ARRL (American Radio Relay League). Il serait intéressant, alors qu’ils étaient au plus bas en 2006 et en 2007, après une chute constante depuis 2002, de savoir comment les américains ont fait pour que le nombre de radioamateurs augmente de façon considérable, pour finalement surpasser et de loin, le nombre de radioamateurs comptabilisés en 2000. Ce n’est certainement pas le fruit du hasard. Une politique de développement de l’activité a bien entendu été mise en place à ce moment là. Je pense que nous gagnerions à savoir ce qui a été fait à cette époque. Il y a certainement une partie des actions menées alors qui seraient transposables chez nous.

Plus prêt de chez nous, il y a l’Angleterre. Selon l’OFCOM (organisme de réglementation des télécommunications), fin août 2017, l’Angleterre compte 86062 licences radioamateurs. Il y  14 millions d’habitants de moins qu’en France et ils ont 8 fois plus de radioamateurs que nous ! Là aussi il y a un accès à la licence à plusieurs niveaux. Là aussi il y aurait des idées à prendre.

ET ! la Belgique ou l’Espagne qui voient leurs populations radioamateurs en évolution constante ces dernières années… Bref vous l’avez compris, nous faisons figure de mauvais élèves sur la planète radioamateur.

Ces exemples sont également la preuve par 9 que ce n’est pas l’apparition de l’informatique, d’internet ou des téléphone portables qui est la cause de la dégringolade chez  les R.A . Si tel était le cas, les autres pays seraient dans le même cas.

Quelques  chiffres

On voit très bien sur le graphique ci-dessous l’effet d’aubaine apporté par la licence « F0 » quand elle était en place.

La classe 2 devient la licence HAREC unique courant 2012

 

Conclusion

Certes, il ne suffira pas en France de ramener un accès à la licence à plusieurs niveaux pour tout changer.

Il faut juste enrailler la chute inexorable du nombre de radioamateurs dans notre pays. cela commence par adopter un certain nombre d’actions qui ont fonctionné dans les autres pays. Il faut cesser de nous regarder le nombril en considérant que chez les autres c’est différent et que donc il n’y a rien de bon à prendre. Si cela continue , les R.A sont voués à disparaître rapidement ainsi que leurs bandes de fréquences.

Amateurs radio ou néophytes de tous poils que  nous  sommes, il faut nous faciliter l’accès à la licence, sans la brader.

Acteur  du  11 M et DXeurs passionnés, nous  sommes  bien plus  nombreux  sur  les  ondes que  sur  les  bandes  réservées  à  une  « Élite », française, hélas vieillissante et, force de constater, en constante diminution.

Je  suis  persuadé  que beaucoup  parmi nous  sont d’ores et déjà prêts  à  préparer et passer une licence pour devenir  RA MAIS une licence accessible et rapide !! Pas un mémoire d’ingénierie ou une thèse de doctorat qui prend un an de boulot soutenu pour celui qui n’a aucune notion technique surtout en bossant…. Par exemple,  la logique Booléenne, le fonctionnement d’un ampli op, ça ne sert à rien pour un débutant qui achète son matos et le fait réparer par des pros, honnêtement combien sont en mesure de réparer un rtx  ? Très peu… Beaucoup de thèmes sont à transférer dans une licence supérieure.

Trop de thèmes, certes intéressants, sont inutiles et inadaptés pour attirer de nouveaux OM, qui payeront une cotisation annuelle, qui pourront éventuellement viser les licences supérieures avec plus de  technique, tout en « rajeunissant » la communauté radio. Bref, nous avons besoin d’une nouvelle dynamique au profit du radio amateurisme français qui disons-le en a largement besoin !

Merci à F4HTZ pour  ces  informations….

Sylvain (14ZGC89 du 77)

A propos de Sylvain (14ZGC89 du 77)

Sylvain de Souppes sur Loing. Seine et Marne (77). JN18IE. Pompier et cibiste des années 80. De retour sur la QRG en région sud Paris. Station fixe TX RX kenwood TS 570 DG, récepteur Kenwood R5000, TX RX 2M Kenwood 7730, etc... Antennes, Sirio Master Gain, antenne ITA Intercontinental, une directive Lemm 3 éléments et une antenne Topfkreis (VHF).

26 commentaires à propos de “La corporation radioamateur française fait le deuil des licenciés”

  1. j ai bien lut mais en aucun ka il parle des cibiste les fameux breck breck et il veulent aller dans les ecole ,les scouts , mois je leurs conseil d aller metre une bougie a l eglise avec l abbé une longue tres longue priére ils sont bouché a la creme emeri et dire que ils pourrai faire l effort d essaye de nous considére comme un potentiel digne d interet car en fait c est eux qui nous on refourgé le 11m…ect..ect
    .. christian

  2. Pour la licence RA est vraiment très compliquer car personne ne peut réparer tous seule sont tx car avec les composant cms je ne vois pas comment!!
    Une licence simple avec juste la réglementation et mise en place d une station amateur serait très bien. Mais,faut il encore que les anciens qui décide de la licences RA devrait revoir leur copie . Comme ça les bandes amateur ne disparaîtrais pas .

    73’s

  3. quoique je dit cela jedit ren mais avec l arrivée et l envahisement des portable (baofeng ou autre il vont etre vite submerge)car quand meme l uhf 446 pmr est bien envahis avec 8 cannaux pmr et 8 cannaux dmr que l on a du mal a se comprendre hiii3x.moi je sait que certain constructeur aimerai la vhf /uhf ils sont pret alors pourquoi pas.il restera les eternels du 11m avec plus de cannaux la regle europeenne serra apliqué (pour une foi) et j en fait parti oui le 11m na pas fini de parler de lui bon dx a tous vive le 11m.christian

  4. on peut réver : maintenant tout pour le numérique vont t ils lacher quelque chose peut etre l annalogique en vhf avec un petit tcheque et une regle de faire plais hiii3x.

  5. en tous cas moi je ne plein pas les RA français ils ont ce qu’il méritent , beaucoup font les beaux avec leurs licences , ne font que de critiquer les cibistes , en les prenant pour des quéqués comme il disent ,mais beaucoup ont vite oubliés , par ou il ont débuté . certain , je vais dire 50 pourcent ne savent pas se faire une simple antenne , une alimentation , un commutateur d’antenne a distance , ……. et j’en passe . je dit cela en connaissance de cause car j’ai des RA qui mon demandé pas mal de bricoles a faire . maintenant quand je fait le tour des bandes il y a plus grand choses de vraiment intéressant techniquement . ils discutent de leurs poireaux , salades , météo , et lance des appels souvent que pour un report , j’ai pourtant débuté ma licence depuis 6 mois mais je risque surement de laissé tombé , a cause de tout cela , et non pour la difficulté , surtout si leur mentalité ne change pas , car recruté des cibistes ou faire le tour des écoles comme j’ai entendu dans des réunions RA , pour avoir un cota de cotisation pour permettre au club de survivre , mais pas pour l’amitié entre radio cela me fait dressé les poils .
    voila mon avis et je suis resté cool
    73.s

  6. bien sur la reglementation tue mais il faud quand meme des regles …il est vraie que faisant de l ecoute je ne retrouve pas de qso en francais domage pour rnotre bel langue hiii3x ..maintenant il faud aussi assouplir les licence afin que se ne soit pas l exclusiviter il est vrai que l on pourrai racourcir et faire mieux car en fait de simple regle de conduite serrai le bienvenue car au niveau matos on a tout ..christian

  7. yann me fait pensé a quelque chose qui c est passer pendant la guerre 39/45 une pensée pour mon pere .il me racontai que pendant cette guerre beaucoup de pilotes etaient mitrailler par la falk…alor pour se…. certain pilote passaient une licence en quelques sorte pour piloter .cette licence consitait en des question /reponse sur un listing qui etait frauder par les instructeurs .pour ceux qui se rapel le permis de conduire etait comme cela et lors de la correction devant l examinateur , sortait sont carton ou toutes les bonnes reponse apparaisait dans le carre prévu a cet effet , bon le résultats c est que les pilotes n etaient pas tres precis pour les bonbardemen mais il fallait absolument des ….pilotes …hiiii3x.christian

  8. Ce denier weekend j ai remis en état une antenne 144/400 que je possédé depuis 12 ou 13 ans et comment je l ai eue? et bien un ancien cibiste qui avait passe sa f1 sauf que a chaque problème technique il m appelait pour aller voir et puis il y a eu cette antenne pour laquelle il n arrivait pas a régler le tos donc il la démonte et me l apporte et surprise j ai du enlever 1 litre d eau a l intérieur; il était un peu dégoutté mais a préférer la mettre a la poubelle et en acheter une neuve plutôt que de la réparer et depuis cette antenne fonctionne sur le pilonne.Par contre ce dimanche j ai épluché tous les relais a ma portée mais pas l ombre d une voix de radioamateur…….ALORS SI C EST CA………..

    • Et en cw ou ssb sur 144 a 145 , rien non plus ?
      Que les portatifs locals sont morts à cause des téléphones mobiles c’est un peu logique
      Même si je dois avouer avoir commandé un cette semaine 😉

  9. 73’s a tous,
    Je trouve le sujet intéressent sur la difficulté a passer ça licence RA.
    je vais vous racontez mon histoire : cibiste dans les années 80 a 90 j’ai QRT les bandes pendant 27 ans et depuis le début 2017 j’ai repris la radio en tant qu’amateur radio, je suis rentrer chez les ZG ou j’ai été très bien accueilli et ou j’ai fait de très bonne connaissance et j’ai beaucoup appris sur le monde des amateur radio. je ni connait rien en radio en antenne en électronique en réglage de poste je me fait aider par notre ami 14 ZGB88. C’est juste pour vous dire que j’ai pas un niveau intellectuel énorme. Mais j’ai quand même voulu me lancer a passer ma licence RA. Je me suis inscris dans un club radioamateur autour de chez moi et j’ai pris des cours du soir ( tous les mercredi soir de 21h00 a minuit ), en cour nous étions 4 élèves dont deux qui avait déjà la parti réglementation dans la poche et moi et l’autre élève commentions depuis le début au bout de 7 mois a apprendre la technique les deux élèves on eu une ouverture pour passer la technique et moi j’ai désiré dit y aller avec eux. En 2 semaine j’ai appris la réglementation et je suis parti passer ma licence le 04/2018 dont j’en suis ressorti fièrement avec ma licence dans la poche. Alors quand je lis que pour passer ça licence en France c’est difficile je suis très étonner car si il allégé l’examen autant le donner sa serai mieux. Pour moi il faut un minimum de travail a donner, c’est pas difficile et ne vous en faite pas une montagne. Je vous encourage tous a franchir le pas et a aller taper au premier club radioamateur près de chez vous et de vous lancer dans cette aventure passionnante . Pour moi mon club et a environ 50 km de mon QRA.
    Bon 73’s a tous et bonne aventure.
    Yann 14ZGF77

    • Merci pour ton com. Intéressante ton expérience, je suis ok pour la réglementation mais pour la technique qu’en était-t-il ?
      Et comment expliquer la baisse du nombre des licences en France alors qu’il augmente ailleurs ?
      A+

      • 73 Eric,
        Pour la parti technique n’ayant aucune expérience dans le domaine, j’ai trouver sa très intéressant sa a répondu a pas mal de question que je me posé. Le but c’est d’apprendre des formules par cœur et surtout de les comprendre. Si ta ça c’est du gâteau. Sinon tu aura des soucis hi. Mais pour une personne qui bidouille ces appareils c’est très intéressant car tu apprend plein de chose sur l’électronique. Pour moi c’est la parti antenne qui ma intéresser ( calcul, réglage, ect.. ). Maintenant pour expliqué la baisse des licencies en France au radio club de chez moi j’entend dire par les anciens que déjà il avait enlever la parti CW et que si il alléger encore plus l’examen sa deviendrai le même bazar que sur le 11 M et sa pour moi il ont résont. Un peut de piment sa décourage les kiki boubouille comme dit Christian faut juste vouloir ce qu’on veut et bosser un peut. Mais quand vous avez réussi ce fameux examen c’est le top du top les amis fini les attentes a coté du poste que la propag arrive, maintenant la propag et toujours là faut juste la suivre dans la journée et sur les bandes.
        JE VOUS LE REDIT A TOUS, LANCEZ VOUS C’EST PAS DIFFICILE,
        Moi j’y suis arriver et je sais que certain d’entre vous sont très capable dit arriver, faut juste franchir le pas.
        Bon j’espère vous avoir assez motivé , mais je reviendrais pour vous donnez deux trois tuyau sur cette examen.
        73 Eric et 73 a tous les ZG.
        14ZGF77 Yann

  10. Comme je te rejoins « Eric » et je sens que cela pourrait se faire car parmi nous beaucoup sont prêts à franchir le pas (moi y compris ) au moins cela permettrai à certain de se différencier des « ki ki boubouille » quoiqu’on en a moins, mis à part certains italiens, portugais ou spagnolo. Considerez que je les mets pas tous dans le même sac ! Quand au french je suis quand même baba du peu de monde au niveau des RA MOI QUI AIME BIEN ÉCOUTER EN TANT QUE SWL car certain QSO sont très intéressants mais il y en a trop peu. Christian

  11. Bonjour,
    Quand on lit le sujet à droite ou à gauche sur divers forums, ce qu’il en ressort le plus souvent, c’est que les « amateurs radio » comme nous, voulons une licence plus simple mais les « RA » ne veulent pas changer le niveau de peur d’attirer des « Kékés » ….
    Triste résumé mais bien réel…

  12. Bonjour cher tous, j’entends bien au loin le cri de guerre des Amateur de Radios (CB) à ne pas confondre avec la carte bancaire hiiii3x. Mais enfin soyons clair ces RA vont augmenter le prix de la cotisation et le passe passe est trouvé. Au lieu de rester dans le sectarisme, ouvrez-vous un peu et constatez qu il y a encore beaucoup de monde « les jours de propag ». Un correctif serait bienvenu au niveau des licences et une ouverture de bande pour nous les novices. Nous sommes prêts à nous impliquer encore plus. Mais pour cela ils faudra nous inviter a discuter. Christian

  13. Moi etant le plus jeune licencié aux pays bas à 15 ans, J’ai même dû attendre mon 16eme anniversaire pour obtenir mon indicatif, Par ma longue expérience sur les ondes (plus de 35 ans), je peux vous dire que aucun RA dans aucun pays attend l’arrivé de cris de tarzan sur les bandes. On l’a entendu cette semaine grâce à une bonne propagation , musique de toute sorte, tarzan et el commandante et même sur 27.935 la messe en FM. Les RA ne sont pas juste des passionnés de la radio et de la communication, mais surtout des passionnés de la technique. Donc voilà pourquoi cette partie technique un peu élevée en niveau, mais pas inaccessible. Par contre une marge un peu moins stricte pourrait être appliquée, et pourquoi pas réintroduire la licence novice. Sinon , si il y a des intéressés, on pourra organiser en petit commité des cours pour obtenir la licence. a l’epoque que je l’ai passé on était un petit groupe de 10 qui se réunissait 2h par semaine pendant 6 mois.
    Un s’est rétracté et 9 sont passés.

    • Godfried, je partage en partie ton analyse sur le coté technique prédominant du RA, mais pour ça il existe déjà des formations : CAP, BEP, BT, BTS, Licence, Master 1, Master 2, Doctorat, et les écoles ingénieurs… De plus rien n’impose aux RA d’ avoir une licence « top technique » et une autre plus simple !

      Il est aussi vrai que sur 11 M il y a de gros « bourrins » au QI de moule mais cela ne passeront pas de licence car il faudrait d’abord qu’ils apprennent à lire et à écrire 🙂 et ensuite la fréquence sera surveillée comme chez les RA actuels.

      Aujourd’hui, se pose le pb des ressources financières de l’association et là il y a un gros problème sur la pérennité à moyen terme. En effet, si les effectifs fondent comme neige au soleil, alors ils disparaîtront et leurs fréquences avec !

      Donc, à mon avis , mieux vaut pour eux s’adapter au plus vite et faire en sorte que ce genre de chose ne se produise pas. Pour ce faire il suffirait d’ouvrir une licence (avec un examen) autorisant une petite bande de frq, facile d’accès, rapide avec des droits et des devoirs. Ce qui amènerait du « cash » et créerait une dynamique positive. Enfin c’est comme ça que je vois la chose….
      73 à toi

      • Il y a bien sûr du vrai dans ce que tu dis Eric. Maintenant la technique c’etait aussi pour donner une
        ‘cause commune’ et matière pour remplir les qso. Bien sûr les bandes sont surveillées car même
        Aujourd’hui rien n’empeche Tarzan de s’y rendre pour crier après Jane. Mais il sera vite coupé dans
        son élan. Par contre quand ils arrivent en masse, la autorégulation ne suffira plus, et prévoir est mieux
        que guérir. De toute façon si les associations ont des problèmes de trésorie elles vont devoir agir.
        On verra 🙂

      • Ben, entre nous on pourrais créer un petite group pour étudier, par vidéo par exemple

      • Très bonne idée, je suis partant 🙂

  14. Voilà un article qui va faire date ! Publié par un RA courageux et pragmatique. Grâce à son étude on peut affirmer avec certitude que le radio-amateurisme français se porte mal. C’est affligeant de voir une communauté, qui pourtant se porte bien dans d’autres pays comme les USA, se casser la figure en France. De là à conclure qu’il s’agit d’un pb franco-français, il n’y a qu’un pas… Nombre de licence en baisse = moins d’argent qui rentre pour l’association avec toutes les conséquences que cela va occasionner. Augmentation de cotisation, désintérêt, etc…

    Alors, qu’à mon humble avis (mais ça n’engage que moi) il suffirait d’un peu d’ouverture pour que la tendance s’inverse et que l’argent rentre (grâce aux nouvelles cotisations). Une licence plus accessible, avec un exam plus simple et plus rapide.

    Une partie technique (simple)
    une partie réglementation

    En cas de réussite on, aurait droit à (par exemple) :

    indicatif officiel
    partie de bande de fréquences (où la propag passe mieux qu’en 11 m, 6.5 à 7 Mhz par exemple ou sur 14Mhz)
    25 ou 50 w en émission
    Droit à l’antenne.

    Et pas le droit de sortir de ces fréquences et puissances donc les RA ne seraient pas « ennuyés »

    Nous serions tous gagnants. Nous car c’est une licence officielle plus facile d’accès avec des droits (et des devoirs), et eux car l’argent rentrerait plus sans compter qu’un certain nombre des nouveaux venus (jeunes et moins jeunes) passeraient aux licences supérieures, le tout en créant une nouvelle dynamique positive !

    Bon c’est juste une idée mais ce serait, me semble t-il, une bonne piste. Je serais partant tout de suite pour passer cette licence. En effet l’idée ne pas avoir l’Impression de préparer une thèse pendant que je bosse pour gagner ma vie rend l’idée très attractive.

    Mais je ne crois pas que ce nouveau concept les satisfassent vraiment… 🙂
    A+

Laisser un commentaire