La Chasse aux Renards, une veille histoire….et quelques souvenirs

Voici comment se déroulait à l’époque, une « Chasse au Renard » entre cibistes ou entre radioamateurs : au départ, les « chasseurs » et les « renards » se réunissaient, puis après quelques explications, le ou les « renards » partaient se cacher…

Une fois en place, le renard émet une balise ou diffuse de la musique sur un canal défini à l’avance avec les chasseurs ; ceux-ci prennent alors leurs véhicules et partent « à la chasse » en se guidant simplement par la déviation de l’aiguille du vu-mètre de leurs postes, d’après le niveau sonore du son qu’ils reçoivent et en se fiant aussi à leur sens de l’orientation… Le principe est simple : plus cette petite aiguille dévie vers la droite, et plus l’on se rapproche de la station que l’on reçoit ; l’idéal est de bien connaître la région où l’on « chasse » et de mettre son antenne à l’arrière de sa voiture, de manière à recevoir au maximum les signaux qui viennent de l’avant. C’est un peu technique, mais ça marche, croyez-moi !   

Juste après le départ, il faut essayer de déterminer d’où vient le signal émis par le renard en effectuant des demi-tours ; puis, toujours par rapport au signal, on peut tenter de deviner approximativement à quelle distance il se trouve, mais gare aux pièges ! Les renards sont souvent rusés, comme les vrais… Rien ne leur empêche d’émettre avec des antennes de fixes au lieu d’antennes mobiles et de varier leur puissance d’émission, dans le but de faire monter ou chuter le signal reçu par les chasseurs ! Petit à petit, le chasseur va se rapprocher du renard : rappelez-vous que plus le signal monte, plus vous vous approchez de lui, et plus vous devez baisser votre RF-GAIN ou le gain de votre vu-mètre externe pour affiner votre recherche… Précisons que ce loisir peut aussi se pratiquer avec des postes portables.

Selon les organisateurs, le but de la chasse au renard est soit de trouver le renard le plus vite possible, soit en faisant un minimum de kilomètres. C’est de toute façon une promenade agréable qui permet de découvrir des petits chemins et divers aspects de la nature. A l’issue de la chasse (qui peut se dérouler de jour ou de nuit, en ville ou à la campagne), des coupes et des lots sont offerts aux chasseurs les plus méritants.

Pour terminer, notons que cette distraction peut également devenir très utile pour retrouver une personne : en effet, imaginons un cibiste victime d’un accident de la route dans un endroit isolé et qui, suite au choc, est incapable de parler… Eh bien, si sa CB et son antenne sont toujours en état de marche, il pourra faire une simple porteuse blanche sur le canal d’appels (19) ou sur le canal d’urgences (9) et ainsi, permettre à quelqu’un de le retrouver rapidement grâce au signal radio qu’il émettra ; c’est un aspect méconnu de la chasse au renard qui est pourtant très intéressant… Il faut bien se dire que tout le monde n’a pas de téléphone portable et, surtout, que certains sites ne sont pas équipés de relais !

Sylvain (14ZGC89 du 77)

A propos de Sylvain (14ZGC89 du 77)

Sylvain de Souppes sur Loing. Seine et Marne (77). JN18IE. Pompier et cibiste des années 80. De retour sur la QRG en région sud Paris. Station fixe TX RX kenwood TS 570 DG, récepteur Kenwood R5000, TX RX 2M Kenwood 7730, etc... Antennes, Sirio Master Gain, antenne ITA Intercontinental, une directive Lemm 3 éléments et une antenne Topfkreis (VHF).

Poster un Commentaire

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des