Influence de la végétation sur les antennes ? Oui ça influe, un peu !

Je me demandais si la végétation jouait un rôle sur la radio en liaison directe, remarquant que les saisons avait une influence mais je n’étais pas certain.
Il semblerait que, selon des informations fournies par Reg Edwards (G4FGQ), on puisse considérer les arbres comme constituant un élément complémentaire au système d’antenne, pouvant être représenté par un condensateur et une résistance en parallèle, connecté entre l’antenne et le sol. Une végétation abondante réduit la hauteur effective de l’antenne par rapport au sol et augmente les pertes. Toutefois, ces pertes sont généralement plus faibles que les pertes dans le sol. Richard Harrison (KB5WZ) fait état d’une étude effectuée en Europe par l’armée américaine pendant la seconde guerre mondiale et citée dans le “War Department’s engineering manual”. Il y est indiqué :

“qu’entre deux stations dont les antennes verticales sont installées en-dessous du sommet des arbres dans une zone forestière dense, la perte constatée est d’environ 3 à 4 dB pour des fréquences comprises entre 20 et 40 MHz et de 10 dB dans la portion 70 à 100 MHz. En polarisation horizontale, les pertes sont négligeables dans la portion 20-40 MHz et faibles dans la portion 70-100 MHz”.

Du coup, je constate qu’une antenne polarisée horizontalement dans la bande du 11 M aurait moins de perte par absorption végétale qu’une verticale. OM des vertes forêts, vous êtes prévenus 🙂

Remarquons toutefois que les auteurs ont mesuré les pertes entre deux points au sol et sur une distance “à vue”. Le matériel utilisé pour ces essais était principalement destiné à assurer les communications à courte distance entre des véhicules. Malheureusement la distance entre les points de mesure n’est pas fournie, ni la configuration du terrain ou celle de la végétation.
Il n’en reste pas moins vrai qu’à la lecture de ces conclusions, il est possible d’admettre que les antennes horizontales sont moins affectées par les arbres que les antennes verticales d’une part et que l’effet est moins important sur les fréquences basses d’autre part.

Enfin, on peut aussi imaginer que sur les fréquences comprises entre 10 et 50 MHz, les OM cherchent plutôt à contacter des stations par réflexion sur les couches de l’atmosphère et non des stations en vue directe par onde de sol, et que pour ces liaisons, la couche végétale à traverser reste sans aucun doute minime, surtout pour des correspondants situés à moyenne distance, les lobes de rayonnement de l’antenne alors utilisés ayant un angle de départ élevé. Mais attention le problème reste posé en 144 MHz et au-dessus. (PMR) Source : article Mégahertz

Eric (14ZGA00 du 13)

A propos de Eric (14ZGA00 du 13)

14ZGA00 - Gérant SSII. "Attention, changement de lobe sur l'attracteur étrange en cours !" Humm, méfiance... :)
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Christian (14ZGA56 du 86)
Christian (14ZGA56 du 86)

ET puis autre chose faud avoir du degagement en 360° et la moi j ai pas hiiii.christian

Christian (14ZGA56 du 86)
Christian (14ZGA56 du 86)

OUI C EST BIEN MAIS LES FRAI DE PORT HOLALA!!!!