Culture vacance. Mais où allons-nous si vite et pourquoi ?

A chaque seconde qui passe nous nous déplaçons dans l’espace à une vitesse vertigineuse. Nous ne sommes jamais au même endroit dans l’espace. A chaque seconde nous parcourons 630 km (soit 2,3 millions de KM/H) dans l’espace et JAMAIS nous ne repasserons au même endroit !

Nos “boites à images” sont à la ramasse dans l’espace… En effet, vous et moi nous fonçons, sans nous en rendre compte, à la vitesse de 2.3 millions de KM/H à travers l’espace vers une zone de notre Univers ! Je vous dis pas le PV “maousse” et le nombre de points en moins 🙂 “Ouais, je me suis fait flashé à 2,3 millions de KM/H…”  Et pourtant c’est vrai, c’est bien notre vitesse réelle (par rapport au CMB).

Pourquoi, comment ? Aux dernières nouvelles nos scientifiques ont trouvé des pistes intéressantes pouvant expliquer les trajectoires convergentes et les vitesses des masses (gaz, étoiles, planètes, galaxies, trous noirs, tout ce qui a une masse…) contenues dans notre Univers !

Vidéo en Français.

Un dipôle “répulseur” ou “repoussoir”

Il s’agirait d’un dipôle “répulseur” qui serait responsable du déplacement de la Voie lactée (et de tout le reste…) à 630 kilomètres par seconde. C’est en tout cas le résultat des travaux d’une équipe internationale d’astrophysiciens menée par Yehuda Hoffman, de l’Université hébraïque de Jérusalem, en Israël. Une partie du texte est d’Alain Labelle.

Cette découverte vient répondre à une énigme en astrophysique vieille de plus de 40 ans. Les scientifiques tentaient de comprendre ce qui cause le déplacement de la Voie lactée ainsi que sa direction. Elle fait la Une de la nouvelle revue Nature Astronomy du groupe Nature consacrée aux sciences de l’Univers.

L’un des responsables du mouvement de notre galaxie est donc un immense vide qui exercerait une force de répulsion sur la Voie lactée. Ce « repousseur/répulseur » contribue aux forces gravitationnelles qui nous font naviguer à près de 2,3 millions de km/h (630 km /seconde) sur la toile cosmique, la structure suivant laquelle la matière s’organise à grande échelle, notamment sous la forme de filaments qui connectent des galaxies entre elles et séparent des vides.

Personne ne le ressent vraiment, mais notre petite planète est constamment soumise à plusieurs types de mouvements :

  • La Terre tourne sur son axe à la vitesse d’environ 1600 km/h (0.4 km / seconde)
  • Elle tourne autour du Soleil à environ 100 000 km/h (27,7 km / seconde)
  • Le Soleil orbite (en entrainant notre système) autour du centre de la Voie lactée (à 25000 années lumière) à près de 800 000 km/h (215/220 km / seconde).
  • Notre galaxie navigue à près de 2,3 millions de km/h (630 km /seconde)

A chaque seconde qui passe nous nous déplaçons dans l’espace à une vitesse vertigineuse. Nous ne sommes jamais au même endroit dans l’espace. Chaque seconde est un nouvel endroit !

Les zones du Grand attracteur et de Shapley

Pour expliquer le déplacement de notre galaxie, les scientifiques se sont d’abord intéressés au rôle éventuel d’un excès de galaxies situées dans la direction générale de notre mouvement. Dans les années 1980, le suspect a été appelé le « Grand Attracteur », une région d’une demi-douzaine d’amas riches en galaxies à une distance de 150 millions d’années-lumière de nous.

Puis, l’attention a été portée sur une entité plus importante, toujours dans la même ligne de visée et directement derrière le Grand Attracteur : la Concentration d’amas de galaxies de Shapley, (Harlow Shapley 1885-1972. Astronome. USA) située à environ 600 millions d’années-lumière de nous.

Mais, au fil des ans, le débat s’est enlisé sur l’importance relative de ces deux attracteurs puisqu’ils ne pouvaient pas expliquer notre mouvement, d’autant qu’il ne pointe pas exactement dans la direction de Shapley comme cela devrait être le cas.

“C’est à ce moment que l’hypothèse d’une région sous-dense, un « vide » extragalactique, est alors apparue pour élucider ce phénomène. Si vous créez un vide dans une région de l’Univers, les éléments qui se trouvent en périphérie vont s’éloigner, car ils vont être attirés par d’autres régions sous l’effet de la gravitation.”
Daniel Pomarède, ingénieur chercheur au CEA

Le répulseur.

Les astrophysiciens savent donc quelle trajectoire suit notre galaxie, attirée par la lointaine concentration de masse Shapley située derrière le grand attracteur et “poussée” par le “dipôle répulseur”.  Ce dipôle serait une zone de “l’espace” qui se viderait de sa matière laissant ainsi la gravité extérieur prendre le dessus. Le champ gravitationnel étant plus “bas” dans la zone qui se vide qu’a l’extérieur.  Ce qui fait que les masses sont “attirées” vers l’extérieur et donc par réaction “poussées de l’intérieur”.  Autrement dit, la sous-densité de cette région  (le dipôle répulseur) laisse les masses “se faire prendre, emporter” par le champ gravitationnel de l’attracteur Shapley qui est, lui, hyper dense (qui a une énorme masse et donc un champ gravitationnel important) et qui, en conséquence,  “attire” beaucoup.

En passant : Il est intéressant de  savoir que le champ de gravité augmente en fonction de l’inverse du carré de la taille (si vous comprimez un objet de 10 fois, sa gravité augmente de 100 fois !)

Lorsque, une belle nuit d’été, vous regarderez les étoiles, pensez que dans l’heure qui suit vous serez à 2,3 millions de kilomètres ailleurs dans l’espace et que jamais vous ne repasserez par cet endroit. C’est fou non ? Et pourtant c’est vrai…

Eric (14ZGA00 du 13)

A propos de Eric (14ZGA00 du 13)

14ZGA00 - Gérant SSII. "Attention, changement de lobe sur l'attracteur étrange en cours !" Humm, méfiance... :)
Notifier de
Christian (14ZGA56 du 86)
Christian (14ZGA56 du 86)

ou alors nous sommes tellement comment dire……sauvage….ou non intelecte ….sans interet….puisque nous mangeons l air que l on respire(nicolas…..h….)explique cela et moi je pense la voiture electric c est bien mais il va falloir s y metre alors la je m interroge, les camion, les bateaux, les avions nous tous cela n est qu une immense mascarade et encore on doit des million d euros mais a qui repondez moi SVP expliquez moi ou alors j ai rate un feuilleton comme d hab.christian

Christian (14ZGA56 du 86)
Christian (14ZGA56 du 86)

Et que dire que je ne sais plus qui disait que la terre était plate ! On l’a tué pour cela nous sommes à l’échelle de l infini, une infime particule. Donc à mon avis nous ne sommes pas seul. Christian

Jean-Yves (14ZGB03 du 03)
Jean-Yves (14ZGB03 du 03)

Et pour vous donner un peu plus le vertige, une curiosite, notre Galaxie mesure environ 100 000 annees lumiere de diametre ce qui est deja une grosse galaxie, eh bien il y a mieux, il s’agit de IC 1101 situee a environ 1 milliard d’annees lumiere de nous et qui mesure a peu pres 6 millions d’annees lumiere soit environ 60 fois le diametre de notre Galaxie. A plus.