Antenne filaire à 2 éléments W8JK

Il est facile d’installer une antenne directive à deux éléments sur les bandes basses si on la réalise sous la forme d’une filaire. On peut choisir d’installer une antenne Yagi filaire sur les bandes basses mais la mono-directivité peut être gênante et la bande passante d’une telle antenne est très étroite.

La W8JK filaire présente quelques avantages sur la Yagi :

  • Possibilité d’accord sur une large bande de fréquence dans un rapport qui peut aller de 1 à 3, par exemple de 1,7 à 5 MHz à l’aide d’une boîte de couplage située près de l’émetteur ou du récepteur
  • Bidirectivité : une antenne tendue nord-sud permettra d’entendre aussi bien les Antilles que l’Australie, une autre tendue NW-SE rayonnera à la fois vers l’Argentine et le Japon.

Inconvénient : on ne profitera pas du rapport avant-arrière de la Yagi

Principe

La technique utilisée pour réaliser les dipôles est celle de l’antenne center-fed filaire. La ligne d’alimentation pouvant être une échelle à grenouille ou du twin-lead. Comme la résistance de rayonnement peut être très faible (quelques ohms) il faudra utiliser des conducteurs de section importante pour limiter les pertes et accroître le rendement, au moins pour la ligne de déphasage

Réalisation pour les bandes hautes

 

Comme l’espacement entre les éléments ne dépasse pas 2,5 m sur 14 MHz, leur écartement peut être assuré par des distanceurs légers. On peut utiliser une forme de hamac qui ne nécessite que deux points d’accrochage. Pour les bandes 20 à 10 m elle peut prendre la forme de la figure ci-dessus. Chacun des brins L a une longueur de l/4 (5m). Ils sont maintenus écartés par des entretoises e de longueur l/8 (2,5m) en tube de PVC d’électricien d’un diamètre suffisant pour résister au flambage et à la flexion. les isolateurs i de préférence en stratifié-verre époxy servent de « distanceurs » pour la ligne de déphasage. Ils résistent à la traction des brins rayonnants. L’antenne est accrochée le plus haut possible à l’aide de drisses d en polypropylène. Le gain d’une telle antenne est de l’ordre de 10dBi de 14 à 30 MHz lorsqu’elle est placée à bonne hauteur (6 à 10 m) au-dessus d’un sol conducteur.

Réalisation pour les bandes basses

 

Pour les bandes 80 et 40m la distance entre les dipôles est trop grande pour utiliser des entretoises. Quatre points d’accrochages sont nécessaires. Mais ces quatre points n’ont pas besoin d’être aux quatre coins d’un rectangle parfait, il suffira de rallonger ou de raccourcir les drisses. La traction exercée par le poids de la ligne d’alimentation ne doit pas faire fléchir exagérément la ligne de déphasage. Sur la figure ci-dessus sont représentés quatre supports de points d’accrochage possible : un mât (M), un poteau (P), un bâtiment (B) et un arbre (A). Chaque point d’accrochage est muni d’une poulie sur laquelle passe la drisse. Une des quatre drisses peut être munie d’un contrepoids pour éviter des efforts trop importants sur les éléments de l’antenne lors de grand vent, givre. La ligne d’alimentation se raccorde en aa’.

Laisser un commentaire

error: