Amateur Radio et SWL

Comment devenir un SWL “officiel” ?

Pour commencer, il est important de signaler que n’importe qui peut devenir écouteur ou SWL. Il n’y a besoin d’aucune autorisation préalable ni d’aucune licence ou autres diplômes. Aujourd’hui, avec l’avènement de la technologie SDR, vous n’êtes plus obligé d’investir dans des récepteurs onéreux puisqu’il est possible de commencer l’écoute via son ordinateur pour quelques dizaines d’euros en investissant dans une petite clé RTL-SDR de ce type. je vous conseille tout de même d’y adjoindre un petit LNA (préampli de réception) comme celui-là et de remplacer la petite antenne fournie dans le Pack initial par une antenne de fabrication OM plus performante ou une antenne du commerce + pour les bande HF un long fil ou une G5RV par exemple. Téléchargez gratuitement le logiciel SDR SHARP et avec l’aide de quelques tutoriels vidéos comme celui-ci et celui-là que vous trouverez sur YouTube, vous serez alors prêt pour partir à la découverte de la planète SWL. Si vous désirez démarrer avec un système SDR un peu plus performant, vous pouvez investir dans un SDRPLAY RSP1 ou 2 avec le logiciel SDRUNO mais c’est un peu plus cher.

Si vous désirez écouter ce qui se passe sur le spectre radio pour 0€, c’est possible. Il y a les Web SDR. Ce n’est plus vraiment de la radio à votre niveau mais vous écouterez bien des radiofréquences. Dans ce cas, vous n’aurez besoin que de votre ordinateur et d’une liste de Web SDR. Vous trouverez parmi les modules sur la droite de cette page une liste non exhaustive de Web SDR. Certains retransmettent les bandes HF,d’autres VHF,etc …

Un Web SDR c’est d’abord un passionné de radio qui retransmet via un serveur sur le Web, l’activité radio reçue sur sa station radio.

Il faut savoir que derrière tous Web SDR se cache un OM ou un Club Radio ou une Université. Si leur activité radio se déroule en HF, vous tomberez sur un Web SDR orienté HF. Si ils sont portés sur les bandes VHF, vous accéderez à un Web SDR orienté VHF, etc … L’implantation de ces passionnés de radio sur la planète aura bien entendu également des répercutions sur ce que vous pourrez écouter sur le Web SDR. Un Web SDR sur les bandes HF en Russie, ne retransmettra pas la même activité qu’un Web SDR se trouvant aux Etats Unis.
Il faut concevoir également que ces retransmissions sur le Web sont totalement bénévoles. Ceci explique que soudainement un Web SDR puisse disparaître de la toile pour différentes raisons (casse matériel côté OM, l’OM n’est pas chez lui durant une période de vacances par exemple ou il n’a plus envie de laisser tourner son matériel en réception 24h/24h ou est obligé de le couper car il a besoin de pouvoir passer en émission, etc …).
Quoiqu’il en soit, même si ce système a de nombreuses limites, le Web SDR est certainement la manière la plus simple et la moins honéreuse de s’intéresser au spectre des radiofréquences.

Alors aujourd’hui, comment obtenir un indicatif SWL ?
Question qui m’a régulièrement été posée à chaque fois que j’ai abordé le sujet des SWL sur ce site. Voici donc, les associations auxquelles vous pouvez vous adresser pour obtenir un indicatif SWL en 2018 :
– Le REF (Réseau des émetteurs Français) propose des indicatifs du type : F-10xxx
– l’URC (Union des Radio Club) propose des indicatifs du type : F-20xxx
– L’ANRPFD (Association Nationale des Radioamateurs pour la Promotion, la Formation et le Développement du Radio amateurisme) propose des indicatifs du type : F-70xxx
– Le RAF (Radioamateurs France) propose des indicatifs du type : F-80xxx
une association internationale de SWL, SWARL (Shortwave Amateur Radio Listening) a été créée en 2002. Elle délivre gratuitement et sans adhésion, des identifiants SWLs sur Internet. Ceux de la France sont sous la forme :FxxxxSWL.

Les identifiants d’écouteurs ont pour but la reconnaissance des SWL par la communauté radioamateur en permettant les échanges de QSL entre radioamateur et écouteurs. Ils n’accordent aucun droit à leurs détenteurs et, contrairement aux anciens indicatifs, ils n’ont aucun caractère officiel. Pour faire simple aujourd’hui n’importe qui peut créer un ou des indicatifs SWL. Et si le petit radioscope illustré proposait des indicatifs SWL ?

Sylvain (14ZGC89 du 77)

A propos de Sylvain (14ZGC89 du 77)

Sylvain de Souppes sur Loing. Seine et Marne (77). JN18IE. Pompier et cibiste des années 80. De retour sur la QRG en région sud Paris. Station fixe TX RX kenwood TS 570 DG, récepteur Kenwood R5000, TX RX 2M Kenwood 7730, etc... Antennes, Sirio Master Gain, antenne ITA Intercontinental, une directive Lemm 3 éléments et une antenne Topfkreis (VHF).

3
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
Thomas (14ZGA77 du 02)Eric (14ZGA00 du 13)Christian (14ZGA56 du 86) Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Thomas (14ZGA77 du 02)
Thomas (14ZGA77 du 02)

Bonjour,

J’ai comme indicatif F-80.152 :

http://www.radioamateurs-france.fr/wp-content/uploads/swl-identifiants.pdf

Pratique pour envoyer des “eqsl”. https://www.eqsl.cc/qslcard/Index.cfm

73’s

Eric (14ZGA00 du 13)
Eric (14ZGA00 du 13)

Salut Sylvain. Article intéressant, ça donne de bonnes informations pour ceux qui souhaiteraient se lancer “officiellement” dans le SWL. Bon je l’avoue, perso j’écoute aussi de temps en temps en dehors du 11 et c’est parfois super intéressant, bien qu’assez “froid” la plupart du temps comparer à la joyeuse cacophonie du 11 où l’on trouve, faut bien le dire, tout et n’importe quoi 🙂
A+

Christian (14ZGA56 du 86)
Christian (14ZGA56 du 86)

bien bien cet article en fait “tout comence comme cela”.apres on veux emetre gratos au debut , apres on contact une assos pour passer l exam. oui c est preferable on aprend mieux .christian