# Informations pratiques sur le montage des antennes

Des informations pratiques pour installer votre antenne.

Source : DX Avenue

dBi ou dBd ?
Dois-je prendre en compte le gain théorique d’une antenne en espace libre ou au-dessus du sol ?
La hauteur de l’antenne influe-t-elle sur ses performances ?
Les haubans métalliques influent-t-ils sur les performances de l’antenne ?
La pluie ou le givrage peuvent-ils perturber les performances des antennes ?
Comment interpréter le R.O.S : Plus il est faible et mieux c’est ?
Pourquoi l’afficheur de mon analyseur n’indique pas la même chose à certains moments du jour ou de la nuit ?
Un balun 1:1 est-il nécessaire sur les antennes décamétriques ?
Une graisse est-elle conseillée lors de l’assemblage de l’antenne ?

dBi ou dBd ?

Entre dBi, dBd, gain en espace libre ou au-dessus du sol, le novice peut y perdre son latin ! Exploitant cette confusion, certains constructeurs annoncent des gains d’antenne qui dépassent l’entendement (voir gain par rapport à la longueur du boom). DXBeam précise le gain d’antenne en dBi (gain en décibels par rapport à un radiateur isotropique). Si le gain avant est donné en dBd (gain en décibels par rapport au dipôle), 2,15 dB devront être ajoutés pour trouver la valeur équivalente en dBi (c-à-d, 4 dBd = 6,15 dBi). Méfiez-vous, l’antenne « miracle » n’existe pas !

Dois-je prendre en compte le gain théorique d’une antenne en espace libre ou au-dessus du sol ?

Les deux approches présentent un intérêt :

1. si vous souhaitez comparer les performances d’une antenne donnée par rapport à une autre, alors la modélisation en espace libre vous fournira les données souhaitées.
2. si vous souhaitez évaluer l’angle de rayonnement et le rapport AV/AR en fonction de la hauteur de votre antenne, alors la modélisation au-dessus du sol vous fournira les diagrammes de rayonnements souhaités. Un diagramme de rayonnement en élévation est produit pour chaque antenne au-dessus du sol.

Toutes les simulations ont été réalisées (parfois en vérification croisée) à partir des programmes MMANA, AO ou EZNEC. Les essais ont démontré une excellente corrélation avec les modèles simulés via ordinateur.

La hauteur de l’antenne influe-t-elle sur ses performances ?

Plusieurs facteurs influent sur les performances de l’antenne, telle que la hauteur au-dessus du sol ou les masses environnantes, et peuvent être la cause du décalage de la fréquence de résonance et/ou de son impédance. Des problèmes pourraient être rencontrés sur 40 ou 30 mètres si votre antenne n’était pas installée à une hauteur raisonnable. Tous les aériens ont été testés à 14,50 mètres du sol, sans aucune antenne ni hauban métallique à proximité. Bien que les antennes DXBeam ne nécessitent pas de réglages, la fréquence de résonance peut être retouchée en ajustant les sections en bout de radiateurs. Toute tentative visant à améliorer le ROS en retouchant les autres éléments est déconseillée.

Les haubans métalliques influent-t-ils sur les performances de l’antenne ?

Les haubans métalliques d’un pylône, par leurs résonances imprévisibles, peuvent considérablement influer sur le rayonnement des antennes. Lorsqu’il s’agit d’antennes directives installées au sommet, celles-ci vont obligatoirement provoquer des courants induits dans les haubans qui auront pour conséquence un effet absorbant et une dégradation des lobes de rayonnement. Le courant induit dans le hauban croit pour atteindre un maximum à lambda sur deux. Si on veut le limiter, il faut donc insérer régulièrement des isolateurs dans le hauban à moins de un demi lambda de la fréquence de travail. Si par exemple le pylône accueille des antennes 28 MHz, il faudra donc placer des isolateurs sur tous les haubans à moins de 5 m les uns des autres. (Référence : Résonance des haubans, par F5AD).
Une solution beaucoup plus simple existe pourtant : Utiliser des haubans non métalliques tels que ceux qui vous sont proposés par DX AVENUE.

La pluie ou le givrage peuvent-ils perturber les performances des antennes ?

La pluie, mais surtout la pluie verglaçante, dérègle souvent les antennes. Elles sont vulnérables au givrage, ce qui a le même effet que d’allonger électriquement leurs éléments, avec un impact négatif tant à la fois sur le gain que sur le rapport AV/AR des antennes directionnelles. Elles peuvent devenir temporairement inutilisables en raison d’un ROS élevé. Prenez votre mal en patience en attendant la fonte de la glace !

Comment interpréter le R.O.S : Plus il est faible et mieux c’est ?

La question du ROS reste une question trop souvent mal comprise. Contrairement aux idées reçues, un faible ROS ne signifie pas que votre antenne rayonne parfaitement (ex : une charge « fictive »). Interrogez-vous lorsque le ROS reste bas et « plat » sur toute la bande (à l’exception de design large bande comme les antennes log périodiques). Un ROS élevé indique un problème d’adaptation entre l’antenne et son alimentation, mais ce n’est pas toujours le signe d’une dégradation de l’efficacité. De même, ceci ne veut pas dire que le câble d’alimentation va rayonner. L’important est de s’assurer que l’antenne fonctionne parfaitement en procédant, par exemple, à une évaluation des performances sur l’air, à la fois en émission et en réception.

Pourquoi mon analyseur d’antenne n’indique pas la même chose à certains moments du jour ou de la nuit ?

Ne faites pas aveuglément confiance à votre analyseur d’antenne. Ces appareils, équipés de détecteurs large bande, sont sensibles aux champs HF pouvant provoquer des lectures erronées. A plusieurs reprises, des anomalies ont été relevées lors de mesures sur 160, 80 ou 40m en période nocturne. Les responsables sont de très puissantes stations de radiodiffusion capables d’assommer l’étage d’entrée de l’analyseur. Si vous avez un doute, utilisez votre émetteur et un ROS-mètre pour recontrôler la justesse de vos mesures.

Un balun 1:1 est-il nécessaire sur les antennes décamétriques ?

Si l’alimentation des antennes est parfaitement symétrique, elles ne nécessitent pas de balun. Toutefois, l’absence de balun peut être la cause de courants de gaine souvent à l’origine de retours HF et/ou de TVI/BCI (Voir : De l’utilité des baluns et de la symétrie des antennes, par F5AD).
Vous pouvez réaliser votre propre choke balun, simplement en bobinant quelques spires avec votre câble coaxial d’alimentation. Les explications sont fournies avec la notice de montage de chaque antenne.

Une graisse est-elle conseillée lors de l’assemblage de l’antenne ?

Non seulement elle est conseillée. Vous disposerez d’une graisse de contact aluminium pour toutes les jonctions de tubes afin d’éviter le grippage, la corrosion, et la formation d’alumine, ainsi que d’une graisse conductrice au cuivre pour les contacts acier/aluminium. Remarque : les éléments pré-assemblés sont déjà enduits de ces graisses et vous n’aurez donc pas à les démonter pour en ajouter.

Je précise que je n’ai aucun lien avec DX Avenue mais je trouve cet article intéressant et utile. En plus c’est une entreprise fournissant du matériel de qualité et qui, à priori, est très compétente.